Blog Post

By: Frantz Roncier 0 0

Impact quant à l’ouverture nocturne des espaces verts

Vœu présenté par Jérôme DUBUS et les élus du groupe Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants  

Rattaché à la Communication sur le lancement de la seconde édition de l’événement « Faites le Paris de la Biodiversité» 2019 – 2018 DEVE 175

Relatif à une étude d’impact quant à l’ouverture nocturne des espaces verts

Vu le vœu 2018 V.78 relatif à l’ouverture nocturne des espaces verts déposé par le groupe Parisiens, Progressistes, Constructifs et Indépendantslors de la séance des 20, 21 et 22 mars 2018 du Conseil de Paris et voté à l’unanimité ;

Considérant pour rappel que ledit vœu avait pour objets :

  • qu’une étude soit lancée sur l’impact de l’ouverture nocturne des espaces verts sur la faune et la flore parisienne ;
  • et qu’une communication soit effectuée sur le type d’éclairage utilisé dans la capitale et, notamment, dans les parcs et jardins et sur la trame verte et bleue ;

Considérant pourtant que les élus du Conseil de Paris restent depuis Mars dans l’attente de l’étude d’impact et de la communication ;

Considérant pour rappel que l’ouverture nocturne des espaces verts impose la présence de lumière artificielle dans les espaces verts de la capitale et provoque le piétinement des sols et des nuisances sonores importantes de nature à affecter la biodiversité desdits espaces verts ;

Considérant que dans sa résolution 1776, le Parlement européen indiquait dès 2010, je le cite, que ” la pollution lumineuse touchant la faune et la flore est l’une des plus grandes menaces sur la biodiversité urbaine, en ayant de plus des effets délétères sur le métabolisme humain” ;

Considérant enfin que la délibération 2018 DEVE 115 portant sur l’adoption de l’action 30 du Plan Biodiversité 2018-2024, relative à la place des animaux en ville et dont l’objectif premier est de « permettre aux animaux de mieux vivre en ville » est présentée lors de la présente séance du Conseil de Paris et que cette étude d’impact et cette communication aurait dû pleinement s’inscrire dans cette réflexion ;

Sur la proposition de Jérôme DUBUS et des élus du groupe Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants, le Conseil de Paris émet le vœu :

  • L’exécutif fasse suite à sa promesse de lancer une étude d’impact quant à l’ouverture nocturne des espaces verts sur la faune et la flore parisienne :
    • en engageant de manière effective ladite étude si cela n’a pas été fait ;
    • ou, le cas échéant, en communiquant aux élus du Conseil de Paris un bilan d’étape des réflexions engagées ;
  • L’exécutif convie aux discussions relatives à cet enjeu les élus du Conseil de Paris et d’arrondissement ainsi que les acteurs associatifs concernés.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *