Blog Post

By: Frantz Roncier 0 0

Lutte contre le harcèlement scolaire et au recrutement d’assistants sociaux scolaires

Vœu présenté par Céline BOULAY-ESPERONNIER et les élus du groupe Parisiens,
Progressistes, Constructifs et Indépendants
 

Relatif à la lutte contre le harcèlement scolaire et au recrutement d’assistants sociaux scolaires

 

Considérant le fait que 700.000 élèves sont aujourd’hui en prise aux mécanismes pervers d’intimidation, de souffrance psychologique et de violences physiques constituant ce fléau qu’est le harcèlement scolaire ;

Considérant le fait que dans 12% des cas, ce phénomène débute dès l’école primaire ;

Considérant les conséquences de ces souffrances quotidiennes des élèves ;

Considérant l’évolution des nouveaux moyens de communication et notamment des réseaux sociaux étendant le harcèlement par-delà les limites de la sphère scolaire et lui permettant de s’immiscer dans chaque aspect de la vie des enfants et des adolescents, y compris dans le cocon familial ;

Considérant la pénurie actuelle de psychologues scolaires et la faiblesse numérique du Service Social scolaire de la Ville de Paris qui rassemble seulement 123 assistants sociaux pour 656 écoles maternelles élémentaires publiques ;

Considérant la mission primordiale de protection de l’enfance de ce service social scolaire qui contribue notamment à « la prévention des inadaptations et de l’échec scolaire par l’orientation et le suivi des élèves en difficulté et de leur famille » (circulaire 91-248 du 11 septembre 1991) ;

Considérant le rôle essentiel des assistants sociaux scolaires dans l’écoute et l’accompagnement des familles dont les enfants sont en détresse ;

Considérant les engagements pris par l’Adjointe à la Maire de Paris chargée de toutes les questions relatives à la Santé et aux relations avec l’AP-HP devant cette assemblée en mars 2018 ;

Sur la proposition de Céline BOULAY-ESPERONNIER et des élus du groupe Parisiens, Progressistes, Constructifs et Indépendants, le Conseil de Paris émetle vœu :

  1. Que la Ville de Paris établisse un bilan dès que possible ce qui a été entrepris pour lutter contre le harcèlement scolaire depuis le début de cette mandature ;
  2. Que la Ville de Paris mette en place une grande consultation sur le thème du harcèlement scolaire incluant des représentants d’élèves, d’enseignants et de parents d’élèves ;
  3. Que la Ville de Paris renforce les effectifs du Service Social Scolaire.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *