Blog Post

By: Frantz Roncier 0 0

Révision des rythmes scolaires

Vœu présenté par Jérôme DUBUS et les élus du groupe Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants  

Relatif à la révision des rythmes scolaires

 

Vu le vœu relatif à la révision des rythmes scolaires déposé par le groupe Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants en Juillet 2018 et rejeté par la majorité municipale ;

Considérant que, selon une consultation menée en Juin 2018 par le principal syndicat parisien du primaire, le SNUipp-FSU-Paris, la quasi-totalité des enseignants (98 %) reste opposée à la semaine de quatre jours et demi d’école ;

Considérant même que 8 enseignants sur 10 sont favorables au retour à la semaine de quatre jours, tandis que 15 % demandent un aménagement de la semaine sur cinq jours ;

Considérant que les craintes formulées en 2013 (confusion entre les temps scolaire et périscolaire, fatigue des enfants, dégradation des conditions d’apprentissage et de travail), lorsque la réforme est entrée en vigueur, ont été confirmées après cinq années de pratique ;

Considérant que Paris n’a pas compensé le passage à cinq matinées d’école par le raccourcissement des après-midi comme la plupart des communes, mais par la concentration d’ateliers périscolaires les mardis et vendredis ;

Considérant notamment l’impact de cette organisation sur les enfants de 3 à 6 ans ;

Considérant que le décret n° 2017-1108 du 27 juin 2017, dit « décret Blanquer », permet au directeur académique des services de l’éducation nationale, sur proposition conjointe d’une commune ou d’un établissement public de coopération intercommunale et d’un ou plusieurs conseils d’école, d’autoriser des adaptations à l’organisation de la semaine scolaire ayant pour effet de répartir les heures d’enseignement hebdomadaires sur huit demi-journées réparties sur quatre jours ;

Considérant que malgré la promulgation dudit décret, Paris a réitéré son engagement à poursuivre l’application de la réforme de 2013, se contentant d’évoquer une « marge de progrès » à réaliser ;

Considérant qu’il existe pourtant à Paris un mouvement de fond de la part des enseignants, des parents d’élèves et des conseils d’école contre le maintien de la semaine à 4 jours et demi ;

Considérant que 87% des communes sont revenues à l’organisation antérieure depuis l’adoption du décret en 2017 ;

Considérant que l’intérêt des élèves doit inciter la Ville de Paris à ne pas simplement choisir le statu quo, quand tout indique que l’organisation actuelle mérite d’être revue ;

 

Sur proposition de Jérôme DUBUS et des élus du groupe Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants, le Conseil de Paris émet le vœu que la Ville de Paris :

  • Engage avec les partenaires scolaires parisiens (enseignants, élus, parents, animateurs) une réflexion sur l’opportunité de réviser l’organisation de la semaine d’école ;

Autorise, avec le rectorat, les écoles qui en exprimeraient le souhait par un vote de leur conseil, à déterminer leur propre organisation dès que possible, à titre expérimental

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *